Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Football - Les domaines du football

Football - Les domaines du football


groupesToute l'association

Football - les domaines du football

  1. Le domaine gestuel dans le football

  2. Le domaine coordination dans le football

  3. Le domaine atlétique dans le football

  4. Le domaine cognitif dans le football

  5. Le domaine tactique dans le football

  6. Le domaine mental dans le football

________________________________________________________________

1 - domaine gestuel

Importance du domaine gestuel

Le football est un sport d’une haute technicité !
C’est le domaine gestuel qui a la plus grande influence sur le niveau de jeu. Le rythme et la qualité du jeu sont en étroite corrélation avec le niveau technique des joueurs. Le niveau technique moyen du joueur de L1 est supérieur au niveau technique moyen du joueur de L2, etc. Au football, la technique est première et primordiale ; savoir jouer en une touche, contrôler, dribbler, passer et tirer, c’est pouvoir s’inscrire dans le jeu. L’enseignement du football relève de sa didactique. Il doit donc obéir aux règles de la pédagogie, en premier lieu à celle-ci : Il faut commencer par le commencement. Le commencement, en football, c’est donner aux joueurs en apprentissage les moyens de maîtriser le ballon.
« Pour être maître du jeu, il faut être maître du ballon » !
Le domaine gestuel : C’est quoi ?
Offensivement, un enchaînement technique se décompose en trois phases.
Le premier contact avec le ballon pour :
  • Jouer en une touche de balle
  • Contrôler le ballon
Les contacts intermédiaires pour :
  • Conduire le ballon, prendre l’espace, « fixer » l’adversaire…
  • Dribbler, éliminer l’adversaire…
Le dernier contact pour:
  • Tirer au but…
  • Transmettre le ballon à un partenaire…
Défensivement, toute intervention a pour objectif soit de récupérer le ballon, soit de « stopper » l’action offensive adverse en :
  • Dissuadant ou en interceptant les passes de l’adversaire ;
  • « Cadrant » ou en encerclant le porteur du ballon ;
  • En maîtrisant les situations de duel tant au sol que sur un ballon aérien.

________________________________________________________________

2 - domaine de la coordination

  1.  La coordination générale, un besoin pour l’enfant !
L’enfant a besoin d’une bonne coordination générale pour un développement technique gestuel et cognitif harmonieux . Elle est le soubassement de la coordination spécifique et technique.
Une bonne coordination générale permet un apprentissage plus rapide.
La spécialisation précoce limite les possibilités ultérieures et engendre une stagnation prématurée.
  1.  La coordination : Quelques définitions…
C’est réaliser un mouvement intentionnel (conscience du but à atteindre) complexe, adapté donc efficace, économe en énergie, avec la plus grande précision et vitesse possible pour résoudre une tâche concrète.
C’est combiner deux éléments d’un ensemble pour obtenir un tout bien accordé, un fonctionnement harmonieux.
C’est réunir plusieurs mouvements partiels en un acte total (Piaget).
Exemple : la conduite de balle associe la frappe de balle à la course
  1. La coordination spécifique pour le jeune footballeur, qu'est-ce que c'est ?
C’est enchaîner, avec le ballon, différentes surfaces de contact
Exemple : je frappe le ballon du cou du pied droit et je l’immobilise de la semelle du pied gauche…
C’est maîtriser l’espace dans ses trois dimensions :
  • Avant – Arrière
  • Droite – gauche
  • Haut – Bas
  1. La coordination spécifique pour le jeune footballeur, comment ?
Avec :
- Sous forme variée, complexe, continue…
- En état de non fatigue, de fraîcheur physique…
- En allant de la précision à la vitesse d’exécution…
  1. Des exercices corporels, sans ballon, individuel ou à plusieurs…
  2. Des parcours psychomoteurs
  3. Des exercices avec ballon : Un ballon par joueur, pour deux ou trois joueurs…

________________________________________________________________

3 - domaine athlétique

Le football, sur un plan athlétique, est une succession, une répétition d’efforts explosifs…
C’est aussi un sport de contacts dans lequel les situations de duel sont nombreuses…
Le joueur de football doit acquérir, non seulement, des qualités d’explosivité, de vitesse mais aussi d’endurance…
Composantes
  1. Concernant la vitesse, on peut distinguer trois composantes
    • La célérité ou la rapidité du déplacement : notion de course « lancée »
    • La vélocité ou rapidité du mouvement : notion de fréquence
    • La vivacité : notion de variation des mouvements , de changements de direction…
  2. Concernant la force, nous accordons une priorité voire une exclusivité aux exercices qui améliorent la stabilité posturale.
    Effectivement, le respect des règles d’alignement et de maintien qui régissent une bonne stabilisation posturale est indispensable pour prévenir les blessures à court, moyen et long terme.

    Le gainage et la proprioception permettent de mieux réagir aux contraintes extérieures susceptibles de rompre ces règles…
    Les exercices de gainage permettent de renforcer :

    • la stabilité du tronc
    • l’équilibre du bassin
    • le maintien de la posture

    Les exercices de proprioception permettent de mieux:

    • recueillir les informations provenant du monde « extérieur » ;
    • « réagir » à la situation présente ou à venir ;
    • équilibrer et stabiliser le corps.
  3. Concernant l’endurance, aptitude à résister à la fatigue, la phase sensible de développement de cette qualité, se situe vers 14 ans.
    Avant, il n’est pas nécessaire de rechercher à améliorer spécifiquement cette qualité.

Un entraînement à base de jeux et d’exercices actifs, en mouvement, suffit amplement… Les tours de terrain n’ont aucune valeur pédagogique

________________________________________________________________

4 - domaine cognitif

Domaine cognitif, du traitement de l'information

La phase « gestuelle », d’exécution technique déjà très difficile n’est pourtant que « la partie visible de l’iceberg ».
Effectivement, lors d’un match, les trajectoires constamment différentes du ballon, le déplacement continuel des partenaires, la présence soutenue des adversaires sans oublier l’existence de certaines règles importantes du jeu comme celle du hors-jeu, « plongent » continuellement le joueur de football dans un monde mouvant qui vient perturber la réalisation gestuelle.
La réalisation d’un enchaînement technique résulte donc du traitement des informations qui nécessite que le joueur analyse, structure les données en provenance de l’environnement, de ses connaissances du jeu et de son propre corps afin d’élaborer une réponse et de la contrôler.

Composantes

  • Les capacités perceptives : le jeune joueur doit être capable de lire le jeu, de prendre ses informations, avant d’être en possession du ballon…

  • Les connaissances du jeu : le jeune joueur doit maîtriser les principes de jeu, les règles avec leurs exceptions qui régissent l’aspect collectif mais aussi les critères, les consignes qui vont lui permettre de réaliser au mieux ses enchaînements techniques…

  • Les capacités d’analyse : le jeune joueur doit être capable de faire le lien entre ce qu’il sait et ce qu’il voit au moment où il est « plongé » dans une situation de jeu… Elles sont en étroite corrélation avec ses capacités de mémorisation et ses capacités de raisonnement

  • Les capacités décisionnelles : le jeune joueur doit être capable de faire le bon choix dans un laps de temps le plus court possible…

  • Les capacités de mise en action qui vont permettre au jeune joueur de « passer » à la phase gestuelle, de réalisation technique… La confiance, à ce stade de l’enchaînement, revêt un caractère primordial

  • Les capacités de contrôle le jeune joueur doit être capable de mieux s’approprier les compétences visées : Le premier entraîneur c’est le joueur lui-même…

Toutes ces étapes, séparées ou dans leur globalité, doivent bénéficier d’une attention particulière et d'un enseignement spécifique car « Tout s’apprend » !
On apprend :

  • A prendre ses informations ;

  • A acquérir les connaissances spécifiques à la pratique du football

  • A analyser le jeu

  • A sélectionner, à retenir les informations les plus pertinentes, à décider en faisant le bon choix…

  • A réaliser gestuellement l’enchaînement choisi, avec vitesse et précision

  • Aussi, à évaluer, à contrôler, à analyser la réponse motrice. Pourquoi j’ai réussi , pourquoi je n’ai pas réussi, quels sont les principes, les règles, les critères de réalisation que j’ai respectés ou que je n’ai pas respectés…

________________________________________________________________

5 - domaine tactique

La situation au cours de laquelle un joueur de football est en possession du ballon, ne représente qu’un pourcentage très faible du temps de jeu total d’un match de football… Le jeune joueur doit donc apprendre :

  • A participer au jeu lorsqu’il n’est pas en possession du ballon

  • A jouer à 2, à 3, à 4, en équipe.

Composantes

Un match de football c’est:

  1. Quatre situations individuelles de jeu

    • J’ai le ballon (P.T*. - O.D.J*. - T.D.J.*)

    • Mon équipe a le ballon (Démarquage)

    • L’adversaire a le ballon (A.D. / Bal. – Adv. – Part.)

    • Je vais avoir le ballon (P.T. - O.D.J. - T.D.J.)

  2. Trois phases collectives offensives

    • Phase de conservation du ballon

    • Phase d’approche, de jeu vers l’avant

    • Phase de finition, de percussion

  3. Trois phases collectives défensives

    • Phase de récupération collective du ballon

    • Phase de protection du but

    • Phase d’opposition à l’adversaire

*P.T : priorités techniques
*O.D.J : orientation du jeu
*T.D.J : Temps de jeu

________________________________________________________________

6 - domaine psychologique et mental

Le football est un sport :
  • D’une haute technicité impliquant l’acquisition et la réalisation d’habiletés motrices complexes
  • D’opposition impliquant la notion de contacts importants et des situations de duel fréquentes
  • D’une sollicitation énergétique très importante impliquant la répétition d’efforts éprouvants
  • De compétition impliquant les notions d’épreuves, de concurrence et de rivalité

Composantes

Pour répondre favorablement aux exigences qu’engendrent les caractéristiques ci-dessus, nous avons, sur un plan psychologique et mental, recensé huit dimensions:
  • La motivation, l’envie qu’a le joueur de jouer, de progresser, de gagner…
  • Le goût à l’effort, la capacité qu’a le joueur à répéter les efforts…
  • La persévérance, la capacité qu’a le joueur à se surpasser, à surmonter la difficulté…
  • La concentration, la capacité qu’a le joueur à écouter les conseils, à respecter les consignes, à rester attentif et appliqué…
  • L’autonomie, la capacité qu’a le joueur à s’impliquer dans son projet, à agir mentalement…
  • L’esprit d’équipe, la capacité qu’a le joueur à associer ses intérêts personnels et ceux de son équipe…
  • Le respect, la capacité qu’a le joueur à prendre en compte « l’autre » et les règles qui régissent toute vie en collectivité…
  • La confiance, la capacité qu’a le joueur à évoluer sans douter, sans se « prendre la tête »…

________________________________________________________________