UFBSJA - Union Football Belleville Saint Jean d'Ardières

nos valeurs : TOLERANCE - CONVIVIALITE - ESPRIT D’EQUIPE - RESPECT


Football - domaines et bienfaits

LEXIFOOT

Terminologie

 

1) La technique:

C'est l'art de maîtriser et d'utiliser le ballon.

 

Maîtrise du ballon:

* le contrôle: action de maîtriser le ballon.

* le contrôle orienté: action de maîtriser le ballon en modifiant sa trajectoire.

* l'amorti: action de maîtriser un ballon aérien.

* le jeu de corps: gestes techniques avec le buste.

* les techniques défensives: action de priver l'adversaire du ballon en le récupérant ou non (tacle, charge, contre).

 

Utilisation du ballon:

* passe: transmission du ballon à un partenaire.

* passe courte: transmission du ballon de 1 à 10 mètres.

* passe mi-longue: transmission du ballon de 10 à 25 mètres.

* passe longue: transmission du ballon de plus de 25 mètres ( jeu long).

* centre: passe d'un côté vers l'axe dans la zone de finition.

* reprise de volée: frappe sans contrôle d'un ballon aérien.

* demi-volée: frappe du ballon au moment où celui-ci rebondit.

* déviation: prolonger un ballon sans contrôle en modifiant sa trajectoire, pour un partenaire ou pour soi-même.

* remise: rendre le ballon à son partenaire, sans contrôle, dans le sens opposé à la première passe.

* conduite: progression individuelle avec le ballon dans un espace libre.

* dribble: élimination, ballon au pied d'au moins un adversaire, et enchaînement, ou moyen de progression individuelle parmi des adversaires en recherchant leur élimination afin de créer le surnombre, passer ou tirer, ou encore, moyen d'assurer la conservation du ballon lorsque la progression n'est pas possible.

* tir: frappe en direction du but.

* jouer en  profondeur: adresser une passe dans le sens longitudinal du terrain.

* feinte: action de tromperie pour enchaîner.

* jeu aérien: tous les gestes techniques effectués lorsque le ballon est en l'air.

* technique de vitesse: toutes les techniques effectuées sans contrôle du ballon (déviation, jeu de volée).

* duel: lutte entre deux joueurs pour la conquête du ballon.

* transversale: exécution d'une passe longue aérienne, d'un côté du terrain vers l'autre côté.

 

2) La tactique:

c'est la réponse spontanée d'un joeur ou d'un groupe de joueurs à un problème de jeu, tant sur le plan offensif que défensif.

* appel: déplacement vers l'avant dans un espace libre d'un joueur, pour recevoir le ballon.

* appui: aide au porteur du ballon en avant ou sur le côté.

* soutien: aide au porteur du ballon située en arrière.

* une-deux: échange de deux passes, sans contrôle, face à un ou deux adversaires pour les éliminer.

* un-deux-trois: échange de passes, sans contrôle, entre trois joueurs.

* interception: récupérer, en anticipant, le ballon adressé par un adversaire à son coéquipier.

* renversement: déplacer le jeu d'un côté vers l'autre.

* intervalle: espace entre deux joueurs.

* espace libre: zone de terrain momentanément inoccupée.

* créer un espace: provoquer le déplacement d'un adversaire pour libérer une zone.

* utiliser une zone: exploiter une zone libre.

* attaque placée: progression collective face à un bloc défensif replacé.

* attaque rapide: action offensive, dans le sens de la profondeur visant par sa rapidité à profiter d'un déséquilibre défensif adverse.

* zone de défense: zone de 30m située devant sa ligne de but.

* zone de finition: zone de 30m située devant le ligne de but adverse.

* zone du milieu: zone située entre les deux précédentes.

 

3) organisation de jeu:

* Elle concerne la répartition des tâches défensives et offensives .

* Elle prend toute sa dimension à partir d'un système de jeu.

* Elle fait référence aux grandes caractéristiques de l'équipe

* jeu court: progresser vers l'avant en passes courtes.

* jeu long: accélérer la progression vers l'avant par une passe en profondeur.

* défense de zone: chaque défenseur prend les adversaires qui passent dans sa zone.

* défense individuelle: chaque défenseur prend un adversaire et le suit dans ses évolutions.

* défense mixte: alternance des deux tactiques précédentes. Nécessite une parfaite entente entre les défenseurs.

* libéro: défenseur central en couverture de ses défenseurs.

 

4) système de jeu ou dispositif:

* C'est le nombre de joueurs dans les différentes lignes de l'équipe.

* Il est , le plupart du temps, différent dans la phase offensive ou défensive (4-3-3 en offensive, et 4-5-1 en défensive).

 

5) plan de jeu:

* C'est l'ensemble des consignes transmises aux joueurs par l'entraîneur pour le match.

* Elles peuvent être un simple rappel de l'animation défensive et offensive habituelle de l'équipe, ou particulières à un match.

* Un plan de jeu peut être identique ou différent d'un match à l'autre. La parfaite connaissance de son adversaire peut aider au choix définitif.

 

6) animation du jeu:

* Elle consiste à coordonner les déplacements défensifs et offensifs des joueurs dans le cadre du système de jeu.

* Elle s'appuie sur des principes de jeu défensifs et offensifs.

* Elle est indépendante des caractéristiques des joueurs.

* Elle se travaille à l'entraînement.

 

 

Football - les domaines du football

  1. Le domaine gestuel dans le football

  2. Le domaine coordination dans le football

  3. Le domaine atlétique dans le football

  4. Le domaine cognitif dans le football

  5. Le domaine tactique dans le football

  6. Le domaine mental dans le football

________________________________________________________________

1 - domaine gestuel

Importance du domaine gestuel

Le football est un sport d’une haute technicité !
C’est le domaine gestuel qui a la plus grande influence sur le niveau de jeu. Le rythme et la qualité du jeu sont en étroite corrélation avec le niveau technique des joueurs. Le niveau technique moyen du joueur de L1 est supérieur au niveau technique moyen du joueur de L2, etc. Au football, la technique est première et primordiale ; savoir jouer en une touche, contrôler, dribbler, passer et tirer, c’est pouvoir s’inscrire dans le jeu. L’enseignement du football relève de sa didactique. Il doit donc obéir aux règles de la pédagogie, en premier lieu à celle-ci : Il faut commencer par le commencement. Le commencement, en football, c’est donner aux joueurs en apprentissage les moyens de maîtriser le ballon.
« Pour être maître du jeu, il faut être maître du ballon » !
Le domaine gestuel : C’est quoi ?
Offensivement, un enchaînement technique se décompose en trois phases.
Le premier contact avec le ballon pour :
  • Jouer en une touche de balle
  • Contrôler le ballon
Les contacts intermédiaires pour :
  • Conduire le ballon, prendre l’espace, « fixer » l’adversaire…
  • Dribbler, éliminer l’adversaire…
Le dernier contact pour:
  • Tirer au but…
  • Transmettre le ballon à un partenaire…
Défensivement, toute intervention a pour objectif soit de récupérer le ballon, soit de « stopper » l’action offensive adverse en :
  • Dissuadant ou en interceptant les passes de l’adversaire ;
  • « Cadrant » ou en encerclant le porteur du ballon ;
  • En maîtrisant les situations de duel tant au sol que sur un ballon aérien.

________________________________________________________________

2 - domaine de la coordination

  1.  La coordination générale, un besoin pour l’enfant !
L’enfant a besoin d’une bonne coordination générale pour un développement technique gestuel et cognitif harmonieux . Elle est le soubassement de la coordination spécifique et technique.
Une bonne coordination générale permet un apprentissage plus rapide.
La spécialisation précoce limite les possibilités ultérieures et engendre une stagnation prématurée.
  1.  La coordination : Quelques définitions…
C’est réaliser un mouvement intentionnel (conscience du but à atteindre) complexe, adapté donc efficace, économe en énergie, avec la plus grande précision et vitesse possible pour résoudre une tâche concrète.
C’est combiner deux éléments d’un ensemble pour obtenir un tout bien accordé, un fonctionnement harmonieux.
C’est réunir plusieurs mouvements partiels en un acte total (Piaget).
Exemple : la conduite de balle associe la frappe de balle à la course
  1. La coordination spécifique pour le jeune footballeur, qu'est-ce que c'est ?
C’est enchaîner, avec le ballon, différentes surfaces de contact
Exemple : je frappe le ballon du cou du pied droit et je l’immobilise de la semelle du pied gauche…
C’est maîtriser l’espace dans ses trois dimensions :
  • Avant – Arrière
  • Droite – gauche
  • Haut – Bas
  1. La coordination spécifique pour le jeune footballeur, comment ?
Avec :
- Sous forme variée, complexe, continue…
- En état de non fatigue, de fraîcheur physique…
- En allant de la précision à la vitesse d’exécution…
  1. Des exercices corporels, sans ballon, individuel ou à plusieurs…
  2. Des parcours psychomoteurs
  3. Des exercices avec ballon : Un ballon par joueur, pour deux ou trois joueurs…

________________________________________________________________

3 - domaine athlétique

Le football, sur un plan athlétique, est une succession, une répétition d’efforts explosifs…
C’est aussi un sport de contacts dans lequel les situations de duel sont nombreuses…
Le joueur de football doit acquérir, non seulement, des qualités d’explosivité, de vitesse mais aussi d’endurance…
Composantes
  1. Concernant la vitesse, on peut distinguer trois composantes
    • La célérité ou la rapidité du déplacement : notion de course « lancée »
    • La vélocité ou rapidité du mouvement : notion de fréquence
    • La vivacité : notion de variation des mouvements , de changements de direction…
  2. Concernant la force, nous accordons une priorité voire une exclusivité aux exercices qui améliorent la stabilité posturale.
    Effectivement, le respect des règles d’alignement et de maintien qui régissent une bonne stabilisation posturale est indispensable pour prévenir les blessures à court, moyen et long terme.

    Le gainage et la proprioception permettent de mieux réagir aux contraintes extérieures susceptibles de rompre ces règles…
    Les exercices de gainage permettent de renforcer :

    • la stabilité du tronc
    • l’équilibre du bassin
    • le maintien de la posture

    Les exercices de proprioception permettent de mieux:

    • recueillir les informations provenant du monde « extérieur » ;
    • « réagir » à la situation présente ou à venir ;
    • équilibrer et stabiliser le corps.
  3. Concernant l’endurance, aptitude à résister à la fatigue, la phase sensible de développement de cette qualité, se situe vers 14 ans.
    Avant, il n’est pas nécessaire de rechercher à améliorer spécifiquement cette qualité.

Un entraînement à base de jeux et d’exercices actifs, en mouvement, suffit amplement… Les tours de terrain n’ont aucune valeur pédagogique

________________________________________________________________

4 - domaine cognitif

Domaine cognitif, du traitement de l'information

La phase « gestuelle », d’exécution technique déjà très difficile n’est pourtant que « la partie visible de l’iceberg ».
Effectivement, lors d’un match, les trajectoires constamment différentes du ballon, le déplacement continuel des partenaires, la présence soutenue des adversaires sans oublier l’existence de certaines règles importantes du jeu comme celle du hors-jeu, « plongent » continuellement le joueur de football dans un monde mouvant qui vient perturber la réalisation gestuelle.
La réalisation d’un enchaînement technique résulte donc du traitement des informations qui nécessite que le joueur analyse, structure les données en provenance de l’environnement, de ses connaissances du jeu et de son propre corps afin d’élaborer une réponse et de la contrôler.

Composantes

  • Les capacités perceptives : le jeune joueur doit être capable de lire le jeu, de prendre ses informations, avant d’être en possession du ballon…

  • Les connaissances du jeu : le jeune joueur doit maîtriser les principes de jeu, les règles avec leurs exceptions qui régissent l’aspect collectif mais aussi les critères, les consignes qui vont lui permettre de réaliser au mieux ses enchaînements techniques…

  • Les capacités d’analyse : le jeune joueur doit être capable de faire le lien entre ce qu’il sait et ce qu’il voit au moment où il est « plongé » dans une situation de jeu… Elles sont en étroite corrélation avec ses capacités de mémorisation et ses capacités de raisonnement

  • Les capacités décisionnelles : le jeune joueur doit être capable de faire le bon choix dans un laps de temps le plus court possible…

  • Les capacités de mise en action qui vont permettre au jeune joueur de « passer » à la phase gestuelle, de réalisation technique… La confiance, à ce stade de l’enchaînement, revêt un caractère primordial

  • Les capacités de contrôle le jeune joueur doit être capable de mieux s’approprier les compétences visées : Le premier entraîneur c’est le joueur lui-même…

Toutes ces étapes, séparées ou dans leur globalité, doivent bénéficier d’une attention particulière et d'un enseignement spécifique car « Tout s’apprend » !
On apprend :

  • A prendre ses informations ;

  • A acquérir les connaissances spécifiques à la pratique du football

  • A analyser le jeu

  • A sélectionner, à retenir les informations les plus pertinentes, à décider en faisant le bon choix…

  • A réaliser gestuellement l’enchaînement choisi, avec vitesse et précision

  • Aussi, à évaluer, à contrôler, à analyser la réponse motrice. Pourquoi j’ai réussi , pourquoi je n’ai pas réussi, quels sont les principes, les règles, les critères de réalisation que j’ai respectés ou que je n’ai pas respectés…

________________________________________________________________

5 - domaine tactique

La situation au cours de laquelle un joueur de football est en possession du ballon, ne représente qu’un pourcentage très faible du temps de jeu total d’un match de football… Le jeune joueur doit donc apprendre :

  • A participer au jeu lorsqu’il n’est pas en possession du ballon

  • A jouer à 2, à 3, à 4, en équipe.

Composantes

Un match de football c’est:

  1. Quatre situations individuelles de jeu

    • J’ai le ballon (P.T*. - O.D.J*. - T.D.J.*)

    • Mon équipe a le ballon (Démarquage)

    • L’adversaire a le ballon (A.D. / Bal. – Adv. – Part.)

    • Je vais avoir le ballon (P.T. - O.D.J. - T.D.J.)

  2. Trois phases collectives offensives

    • Phase de conservation du ballon

    • Phase d’approche, de jeu vers l’avant

    • Phase de finition, de percussion

  3. Trois phases collectives défensives

    • Phase de récupération collective du ballon

    • Phase de protection du but

    • Phase d’opposition à l’adversaire

*P.T : priorités techniques
*O.D.J : orientation du jeu
*T.D.J : Temps de jeu

________________________________________________________________

6 - domaine psychologique et mental

Le football est un sport :
  • D’une haute technicité impliquant l’acquisition et la réalisation d’habiletés motrices complexes
  • D’opposition impliquant la notion de contacts importants et des situations de duel fréquentes
  • D’une sollicitation énergétique très importante impliquant la répétition d’efforts éprouvants
  • De compétition impliquant les notions d’épreuves, de concurrence et de rivalité

Composantes

Pour répondre favorablement aux exigences qu’engendrent les caractéristiques ci-dessus, nous avons, sur un plan psychologique et mental, recensé huit dimensions:
  • La motivation, l’envie qu’a le joueur de jouer, de progresser, de gagner…
  • Le goût à l’effort, la capacité qu’a le joueur à répéter les efforts…
  • La persévérance, la capacité qu’a le joueur à se surpasser, à surmonter la difficulté…
  • La concentration, la capacité qu’a le joueur à écouter les conseils, à respecter les consignes, à rester attentif et appliqué…
  • L’autonomie, la capacité qu’a le joueur à s’impliquer dans son projet, à agir mentalement…
  • L’esprit d’équipe, la capacité qu’a le joueur à associer ses intérêts personnels et ceux de son équipe…
  • Le respect, la capacité qu’a le joueur à prendre en compte « l’autre » et les règles qui régissent toute vie en collectivité…
  • La confiance, la capacité qu’a le joueur à évoluer sans douter, sans se « prendre la tête »…

________________________________________________________________

 

 

Football - les bienfaits

  1. ce que le football m'apporte

  2. bénéfices pour la santé

  3. les bienfaits

 

________________________________________________________________

1 - ce que le football m'apporte

________________________________________________________________

2 - bénéfices pour la santé

Comme tous les sports collectifs, le football développe les qualités de solidarité, de sens tactique et de discipline ainsi que les réflexes. De plus, c'est l'exemple même du sport qui impose un panachage d'efforts en résistance et en endurance. En pratique, c'est une activité physique complète puisque le footballeur joue avec tout son corps (sauf avec les membres supérieurs, d'où cette dénomination de "sport de manchots"). Elle nécessite une bonne endurance, des jambes musclées et agiles, un coeur solide et des poumons en excellente forme pour soutenir l'effort intense et les brusques accélérations du rythme au cours des matchs.

Des études montrent nettement que la pratique régulière de ce sport d'équipe entretient la bonne santé et réduit le risque de maladies cardiovasculaires, de chutes et de fractures et que les périodes d'entraînement permettent d'évacuer les soucis et l'anxiété.

Les bienfaits du football 

 Sport le plus populaire dans le monde, le Football permet de s’épanouir sainement.

En effet, jouer au football est bénéfique à tout individu qui le pratique.

  • D’abord, le football améliore l’endurance cardiovasculaire. Cela se justifie à travers les courses rapides et les successions d’accélération qu’effectuent les joueurs dans un match. Celles-ci optimisent le rythme cardiaque et les fonctions respiratoires. Votre fréquence cardiaque ralentira, votre pression sanguine diminuera et votre cœur sera en meilleure santé.
  • Ensuite, le football renforce et la référence et l’équilibre de son praticien. Effectivement, il développe la masse musculaire et améliore le centre de gravité. Cela grâce aux échauffements qui précèdent les matchs et aussi les étirements d’après matchs.
  • Enfin, le football est un travail sur la vitesse et l’adresse. En fait, il développe la capacité à être rapide avec des actions éclaires. Également, il peaufine la précision à travers des passes minutieuses.

________________________________________________________________

 

2 - les bienfaits du football

 

LE FOOTBALL FORME L'ESPRIT D'ÉQUIPE

En bon sport collectif, le football éveille l’esprit d’équipe sous toutes ses formes : esprit de compétition, affirmation de soi au sein d’un collectif, sacrifice pour le coéquipier… Le football demande un parfait état d’esprit collectif, le respect des postes et une communication importante entre les coéquipiers. Une équipe mieux en place et soudée aura plus de chance de réussir, même face à un adversaire plus fort.
LE FOOTBALL EST BÉNÉFIQUE POUR LE CŒUR

Très exigeant physiquement, le football permet le développement du muscle cardiaque. Avec la répétition des efforts, ce dernier va gagner en puissance de contraction et travailler plus longtemps sans défaillance. En conséquence, votre fréquence cardiaque ralentira, votre pression sanguine diminuera et votre cœur sera en meilleure santé. Et vous pourrez enfin grimper les escaliers sans être à bout de souffle.

LE FOOTBALL FAIT TRAVAILLER L'ENDURANCE

En améliorant la santé cardio-vasculaire, le football accroît également l’endurance. Un joueur de foot parcourt plusieurs kilomètres lors d’un match et effectue des mouvements très variés (courir, sprinter, sauter, tacler...), ce qui va avoir pour but d’augmenter la capacité aérobique et donc d’accroître sensiblement l’endurance en cas de pratique régulière.

LE FOOTBALL DÉVELOPPE LA COORDINATION

Chaque fois qu’un joueur frappe le ballon ou le reçoit, sa coordination pied-oeil et main-oeil se bonifie. En outre, les mouvements complexes comme le dribble, la rotation du corps et la passe, qui sont effectués à diverses fréquences et vitesses et dans des directions différentes, améliorent la coordination de l’ensemble du corps et la capacité du joueur à réagir à ce qui l’entoure.
 

LE FOOTBALL AMÉLIORE LE TONUS MUSCULAIRE ET RENFORCE LES OS

Le football est un sport présentant un large éventail de mouvements qui sollicitent les muscles durant de longues périodes, ce qui est excellent pour leur tonus. Autre avantage, certes moins visible mais tout aussi important, il favorise la santé osseuse. La sollicitation continue des os durant une partie de football permet en effet d’en accroître la résistance et d’enrayer la perte de densité osseuse qui apparaît avec l’âge.

LE FOOTBALL FAVORISE L'ÉPANOUISSEMENT PERSONNEL

Pratiquer le football, c’est trouver un équilibre en jouant avec les autres, en vivant des expériences de groupe. Et cette capacité à travailler en équipe vers un but commun vous sera très profitable dans la vie de tous les jours, permettant d’acquérir une largesse et une ouverture d’esprit qui vous seront utile à la fois dans votre vie privée et professionnelle.

 

_____________________________________________

 

DURÉE DES MATCHES

FOOT A 11

  • SENIORS - VÉTÉRANS

2 x 45 minutes, prolongation s’il y a lieu de deux mi-temps de 15 minutes sauf en vétérans (cf.
règlement Coupe de Lyon et du Rhône)

  • U20

2 x 45 minutes

  • U17

2 x 45 minutes

  • U15

2 x 40 minutes

 

FOOT D’ANIMATION

  • U13

2 x 30 minutes

  • U11

Plateaux à 4 équipes : 3 x 16 minutes
Plateaux à 3 équipes : 2 x 25 minutes
Rencontre à 2 équipes : 2 x 25 minutes

  • U9

Festi Foot : 4 x 12 minutes

  • U7

Festi Foot : 5 x 8 minutes

 

_____________________________________

 

Equipement

  1. Le bon laçage des chaussures

  2.  

  3.  

 

________________________________________________________________

1 - le bon laçage des chaussures

Pour éviter les blessures, les chaussures des footballeurs doivent être correctement lacées. Suivez les conseils d’un podologue.

Dans la préparation du match ou de l’entraînement, le laçage des chaussures est un moment important. Chacun a sa petite préférence ou son petit truc pour se sentir bien dans ses baskets. "Soyez très attentif au laçage de votre chaussure, explique Fabrice Letang Delys, podologue au CTNFS de Clairefontaine depuis 1998. Il est très important pour maintenir correctement le pied et pour optimiser la surface de contact avec le ballon. Il doit être bien serré sans comprimer le pied."

Veillez à bien positionner votre talon dans la chaussure. Selon votre morphologie, il existe différents types de laçage. "Dans tous les cas, faites un laçage excentré pour éviter toute gêne du noeud. Si vos lacets sont trop grands, passez les en dessous de la chaussure. Évitez absolument le tour de la cheville comme on le voit parfois chez les enfants. Désormais, certaines marques proposent même des chaussures avec des systèmes de laçage décalé ou des systèmes de couvre lacets. Les retours sont assez positifs sur ces produits."

Enfin, prenez le temps car un mauvais laçage peut être synonyme de désagréments, voire de blessures. "Trop serré, il peut comprimer les veines, gêner la circulation et entraîner une perte de sensibilité dans le pied. Trop large, il provoque des ampoules, des hématomes sous les ongles et une instabilité occasionnant des entorses."

Plus d'infos

  • Pied large : Si vos pieds souffrent, lacez vos chaussures en zigzag. Ce laçage vous permettra de gagner en largeur.
  • Pied étroit : Si vous avez le pied étroit, passez vos lacets dans tous les œillets de la chaussure en le croisant. Ce laçage permet de maintenir fermement votre talon et d’assurer un meilleur contact avec la semelle

Laçage confort : Cette technique permet de supprimer la pression du lacet sur la languette de la chaussure en le passant dans tous les oeillets sans les croiser.

 

L'art de bien faire ses laçets

Il est indispensable que les chaussures de foot des joueurs soient correctement lacées pour éviter les blessures.
Il existe différentes techniques de laçage. Ces techniques varient en fonction de la morphologie du pied, à vous de voir celle qui convient le mieux.

________________________________________________________________